top of page

SIRSASANA : PRÉPARATION, APPROCHE ET MISE EN GARDE

LE ROI OU LA REINE DES ASANAS ?

C'est souvent ainsi que Sirsasana, la posture sur la tête est présentée, comme la posture indispensable, la priorité à toutes personnes engagée dans la voie du Yoga, tant les bienfaits seraient nombreux.

Cependant il s'agit d'une posture délicate qui demande une excellente préparation du corps et une bonne compréhension de son principe. Nos corps d'occidentaux ont déjà beaucoup souffert de notre mode de vie contemporain et ils sont rarement prêts à prendre Sirsasana sans une préparation minutieuse.

Les blessures, les pathologies, les traumatismes, pouvant en découler sont réels et malheureusement c'est un sujet très tabou dans le monde du Yoga.

Les pratiquants victimes se sentent alors souvent coupables ou en échec, ils peuvent renoncer au Yoga. Certains n'arrivent pas à faire le lien entre la pathologie et la pratique de Sirsasana car les signes surviennent ultérieurement.


SIGNIFICATION ET SENS :

les noms des postures en sanskrit sont en eux-mêmes un enseignement.

SIRSASANA :

  • Sirsa : tête, crâne, partie supérieure, sommet.

  • Asana : posture. Nous l'entendons dans le sens de posture à atteindre, d'obtenir.

Atteindre le sommet du crâne, le vertex.

Lieu d'une zone Marma importante : Adhipathi (le seigneur de tous).


Le sommet du crâne.
Le vertex, le sommet du crâne.

QUE RECHERCHER :

C'est Tadasana en inversé. Tadasana est la posture de l'aplomb. C'est l'aplomb en inversé.

L'aplomb est l'alignement : chevilles - genoux - hanches - épaules - oreilles. La plupart des occidentaux sont depuis longtemps sortis de leur aplomb... Bassin trop en avant, cambrure haute dorso-lombaire, cyphose, etc.

Il convient de chercher à restaurer cet aplomb avant d'appréhender Sirsasana.

Dans Sirsasana, il est important d'être dans l'expérience du contact du sommet du crâne avec le sol.


Les noms en sanskrit des Asanas, des postures portent l'énergie vibratoire de l'Asana, c'est pourquoi il est important de l'apprendre, voire de méditer dessus. Les Asanas sont des énigmes à résoudre pour le corps. Leur compréhension demande de la réflexion et de l'expérimentation.

Les Asanas sont des alignements énergétiques à découvrir.


BLESSURES OU PATHOLOGIES CONNUES LIÉES À UNE PRATIQUE ERRONÉE DE SIRSASANA :

Depuis 2019, nous recevons à Nantes des pratiquants du monde francophone pour des bilans posturaux Yoga et nous échangeons aussi avec les internautes par les réseaux sociaux et c'est ainsi notamment que nous recueillons des témoignages.

Voici les principaux problèmes rencontrés :

  • whiplash ou coup du lapin

  • Entorse cervicale

  • Hernie discale

  • Névralgie cervico-brachiale

  • Dissection artère brachiale

  • Troubles vasculaires voire artériels

  • Troubles auditifs

Toute sensation inhabituelle d'engourdissement, de fourmillement dans la main ou le bras peut-être la première expression d'un symptôme révélant une pratique erronée de Sirsasana.


Il est important de comprendre que tenir en équilibre Sirsasana est insuffisant car l'équilibre peut être réalisé avec beaucoup de compensations. Sirsasana est au delà de la simple recherche d'équilibre. Si Tadasana est une des postures les plus difficiles du Yoga, l'inversion de Sirsasana la rend encore plus exigeante.

ANATOMIE :

l'élément anatomique fondamental engagé dans Sirsasana est l'articulation atlanto-occipitale. C'est à dire l'articulation de la base de la tête avec la première vertèbre cervicale.


Articulation atlanto-occipitale engagée dans Sirsasana, la posture sur la tête.
Articulation atlanto-occipitale.

Cette articulation est très petite, de la taille d'un ongle. Une de chaque côté de la base du crâne.

La forme en ellipse de l'articulation atlanto-occipitale lui confère de l'instabilité.

À noter également, sur l'infographie, ci-dessus, les petits câbles rouges, matérialisent les 2 artères vertébrales passant dans les trous conjonctifs des cervicales. Ce sont des zones de fragilité du corps.

Moulage anatomie, crâne, cervicales.
Moulage anatomique.

Le mouvement de Atlas sur occiput correspond à un petit "oui" par hochement de la tête exécuté en recul du menton. Et le mouvement de Atlas sur Axis, correspond à un petit "non" par mouvement en recul du menton.

Sachant cela, si la posture est prise avec élan, un peu rapidement, avec ébranlement des cervicales, ce ne sera pas anodin.


Quand on parle de prendre la posture avec élan, ce n'est pas non plus se jeter dans la posture, c'est simplement devoir donner une impulsion pour pouvoir la monter. Cette impulsion va comme une onde de choc, se répercuter dans les cervicales.







CONTRES-INDICATIONS :

D'après nos constatations les contres-indications majeures sont la cyphose dorsale voire inversion de courbure lombaire et la scoliose, sachant qu'il est possible aussi de présenter les deux.


Dans le monde du Yoga, la contre-indication qui apparait le plus souvent dans les textes sur le sujet est le glaucome. Cependant, seul le Médecin Ophtalmologue pourra en juger car il y a différentes formes de glaucome. Nous avons remarqué également que les Médecins Ophtalmologues prévenaient généralement les patients ne devant pas mettre la tête en bas. Ce qui répond à une logique de bon sens car les patients peuvent se pencher en avant pour toutes sortes de tâches (bricolage, jardinage, ménage, travaux...). Dans le cas de décollement de rétine, de traitement au laser par exemple, les patients sont parfaitement informés et l'annoncent à l'enseignant de Yoga.

La tension intra-oculaire pourra aussi faire l'objet de réserves ou d'interdiction à définir par le Médecin Ophtalmologue en charge du pratiquant.


BKS Iyengar dans ses ouvrages, notamment dans "l'Arbre du Yoga", explique pouvoir traiter le glaucome par la pratique de Sirsasana. Il explique introduire le petit doigt dans la cavité auriculaire du pratiquant afin d'en apprécier la forme, l'objectif étant qu'elle passe de la forme ovoïde à la forme sphérique. Il s'insurge à l'encontre des personnes pensant être en mesure de le faire après l'avoir observé. Cette approche nous apparaît réservée au Maître !


En cas d'insuffisance cardio-vasculaire, et tout problème médical, il convient de prendre un avis autorisé.


En ce qui concerne les cyphoses et les scolioses qui sont très répandues, l'enseignant de Yoga doit être en capacité de le percevoir et de comprendre le mécanisme délétère pouvant s'opérer lors de la prise de Sirsasana.


CYPHOSES ET SCOLIOSES :

voyez comment se comportent les cervicales en cas de cyphose et de scoliose (ou attitude scoliotique) :
Cyphose et scoliose dans Sirsasana
Infographie : cyphose et scoliose

Il est certain que ces pratiquants sont sur des sols instables (plage), cela a été objecté mais si vous regardez bien, l'homme est cyphosé et en cambrure haute, si bien que quelque soit le sol, il sera toujours cyphosé et en hyperlordose cervicale, en compression des cervicales.

C'est réellement jouer avec le feu. Cela peut passer un temps mais les problèmes pourront survenir par la suite si la pratique erronée est répétée.


Il est important de ne pas considérer cyphose et scoliose comme des états figés. Le corps est en permanente évolution, il est possible d'aller vers une aggravation avec les mauvaises positions de la vie contemporaine et les mauvaises pratiques.

Il est également envisageable grâce à des exercices spécifiques et adaptés de Yoga d'intervenir. Nous élaborons des programmes personnalisés à ce propos.


En Sirsasana 1 (en appui sur les coudes), photo de droite :

beaucoup de pratiquants cherchent à éviter l'appui sur la tête en se soulevant en permanence en prenant appui sur les coudes. Dans ce cas l'aplomb est rendu difficile et le corps risquera de partir en forme de "banane" comme ce qui est recherché dans le Scorpion et ce n'est plus Sirsasana.


En Sirsasana 2 (en appuis sur les mains), photo de gauche :

Il n'est pas possible chercher la même parade que dans Sirsasana 1.


Dans tous les cas, notre recommandation est d'œuvrer à restaurer les courbures physiologiques du rachis avant de se lancer dans Sirsasana.
La pratiquante ci-dessous n'est pas sur son aplomb et pourtant de nombreuses personnes se tiennent ainsi. Elle se mettrait en danger dans Sirsasana.
Cyphose en Sirsanas
Infographie : cyphose.

VARIANTE DE SIRSASANA AVEC DEUX CHAISES ET PLUSIEURS BRIQUES OU BLOCS DE YOGA :

Intéressant pour découvrir la posture, abordable pour le nombreux pratiquants et idéale pour tenir longtemps la posture afin de la vivre et de mieux la comprendre.

Certains pratiquants pourront en rester à cette étape.

Si vous êtes débutants, faites vous accompagner par un enseignant de Yoga. Ne vous lancez pas seul dans Sirsasana même avec des chaises.

Nous avons placé deux chaises bien stables contre un mur et il est très important de placer des demi-blocs ou des briques de Yoga sur lesquelles la tête viendra en contact afin de déclencher un réflexe d'autograndissement.

Ce réflexe d'autograndissement est indispensable. Si la tête reste dans le vide les cervicales se placeront bien souvent en hyperlordose. Ce n'est pas juste même si l'on pourrait croire que cela détendra les cervicales. Ce sera une source de tension.

Sirsasana est une recherche de l'aplomb.


L'effet de l'inversion perturbe nos sensations et nos perceptions.


Sur la vidéo, nous avons placé 4 demi-blocs de Yoga de 30 x 20 x 5 cm, soit une hauteur de 20 cm avec des chaises standards, dites "chaises d'appoint" dans les catalogues de mobilier. Leur assise est plus haute que les chaises spécifiques de Yoga dites chaise de "Yoga Iyengar" ou "Yoga sur chaise". Adaptez la hauteur selon le matériel à disposition.


Il est également possible de placer une couverture ou un tapis de yoga roulé sur chaque assise de chaise afin d'amener du moelleux aux épaules.

Lors de la prise de la posture, les épaules viennent en contact avec le mur.

Le dos s'érige contre le mur.

Ressentez bien le contact du sommet du crâne avec les blocs de Yoga pour ressentir l'autograndissement. La tête cherche à faire avancer le bloc de Yoga vers le mur, cela produit un détassement de la nuque. Les côtes quant à elles, cherchent à se rapprocher du mur. Il est alors possible de constater que les pieds s'écartent d'eux-mêmes du mur.


Parfois, il nous est objecté que la sensation de détente sera plus grande la tête dans le vide, sans les blocs de Yoga. Dans ce cas nous invitons à expérimenter. Nous insistons sur la nécessité de mettre le sommet du crâne en contact avec les blocs ou briques de Yoga en mousse. Sans ce contact, monter se fera en compensation avec le ventre ou le dos et ensuite le placement des cervicales viendra en lordose.


SIRSASANA TRÈS AVANCÉE :

Photo de BKS Iyengar, issue de l'ouvrage de Noëlle Perez : BKS Iyengar et l'aplomb.

Seul un aplomb parfait peut permettre de tenir ainsi dans le vide.

BKS Iyengar en Sirsasana
BKS Iyengar dans la forme la plus avancée de Sirsasana

SIRSASANA 1 :

Voici une version avancée où les jambes restent tendues tout le temps, aussi lors de la prise et de la sortie de la posture. Le bassin doit faire contre-poids en se décalant en arrière.

Jambes tendues lors de la prise de Sirsasana

Serge Gastineau dans Sirsasana 1
Sirsasana 1

Dans cette vidéo en temps réel, notez le temps que prend Serge pour verticaliser les jambes, il y est à partir de 40ème seconde. C'est la lenteur qui permet de se rapprocher de l'aplomb.


EXTRAITS DE NOTRE SÉMINAIRE D'AVRIL 2019 SUR LE THÈME DES INVERSIONS :

Nous donnons 3 séminaires par an à Nantes, les séminaires sont toujours sur un thème précis. L'occasion de réfléchir, échanger et expérimenter ensemble sur un sujet.


Attention, cet article s'adresse aux enseignants de Yoga et aux pratiquants avancés. Ne vous lancez pas seul dans Sirsasana si ce n'est pas votre cas.

SIRSASANA 2

Nous recommandons de débuter par Sirsasana 2, afin de préparer et tonifier les cervicales et la ceinture scapulaire. Elle peut sembler plus difficile mais il n'est rien, car elle va révéler les compensations installées dans Sirsasana 1.







SIRSASANA 1



RECOMMANDATION :

Veillez à ne rien brusquer, à aller à votre rythme et à ne jamais dépasser vos limites. Travaillez avec assiduité des exercices préparatoires et cherchez à restaurer votre aplomb. Prenez un avis médical si besoin et faites vous guider par un enseignant de Yoga compétent si vous êtes débutants ou insuffisamment expérimentés.


Bonne pratique !




2 036 vues

Kommentare


bottom of page